Cliquer ici pour télécharger cette fiche technique (pdf - 576Ko)

Entretien des sondes

1/ Nettoyage

Nettoyer régulièrement les sondes des appareils de mesure (pH, conductivité) permet d’allonger leur durée de vie.

Pourquoi nettoyer ? à l’usage, des dépôts de minéraux se produisent sur le bulbe de la sonde. Ces dépôts altèrent le bon fonctionnement de la sonde et faussent les mesures et étalonnages.

Comment faire ? Rincer à l’aide d’une solution de nettoyage adaptée ou à l’eau déminéralisée. Attention : ne jamais essuyer les sondes

2/ Stockage

Il faut toujours conserver les sondes humides. Une électrode asséchée occasionne une dérive de valeurs de pH, de longs temps de réponse et des mesures inexactes. Avec l’eau distillée un appauvrissement des ions KCl dans l’électrolyte survient entrainant la dégradation de celle-ci. Il faut réhydrater la sonde dans une solution de conservation.

3/ Etalonnage

L’étalonnage doit être fréquent pour une mesure la plus précise possible. L’étalonnage se fait à l’aide de solutions d’étalonnage spécifique selon les appareils.

Maladies

Les conditions humides et orageuses annoncées peuvent favoriser l’apparition de maladies fongiques. Pour limiter l’installation de ces maladies (oïdium, botrytis, mildiou) il est primordial d’aérer les serres au maximum. Un apport de Silice peut être envisagé pour rendre les feuilles et fruits plus résistants (Basfoliar Si, bidon de 10L)

 

Ravageurs

Drosophile

Le vol continue dans les parcelles de fraises et framboises. La prévention est de mise pour éviter la pullulation du ravageur. Les conditions orageuses plus fraiches et humides sont favorables à son activité. Pour être efficaces, les pièges doivent être placés avant que le ravageur s’installe dans la parcelle. Le piégeage n’est pas un moyen de lutte suffisant à lui seul, il faut le complémenter à la prophylaxie (bien aérer les cultures par la taille, ne laisser aucun fruit en sur-maturité) et aux traitements.

 

Acariens/tarsonème

Les conditions chaudes et sèches favorisent le développement des populations d’acariens et de tarsonème.

Un lâcher de THRIPEX (Neoseiulus cucumeris) ou de SPICAL (Neoseiulus californicus) peut limiter le développement des populations.

En cas de présence de tarsonème, veiller à bien éliminer le plant et ces voisins pour éviter la propagation.

 

Ombrage 

Blanchir les abris permet d’améliorer le climat et la nouaison des bouquets en tomates ainsi que la mise à fruits en fraises/framboises, surtout par les fortes chaleurs actuelles.

L’Eclipse est un blanc d’ombrage qui régule efficacement l’intensité de la lumière et la température. Le produit partira progressivement avec la pluie au bout de 4 mois. Le Transpar est un produit transparent permet de garder une grande transmission de lumière tout en bloquant la chaleur.

 

Plantation mottes d’été

Les plants « mottes d’été » sont actuellement en élevage en pépinière. Ces plants sont à planter courant août. Pensez à bien préparer vos terrains !

1/ Apporter une fertilisation de fond adaptée

Une fertilisation organique comme le fumier ou un amendement riche en humus stable est nécessaire pour les cultures longues.

L’Amendine permet d’apporter une quantité importante de matière organique au sol (500kg d’humus/t pour l’Amendine 1,5-0,8-1,3). Cela est primordial pour nourrir le sol et le structurer.

Un apport supplémentaire d’engrais minéral au moment de la plantation est aussi nécessaire (comme l’Engrais Bleu 12-12-17SK).

Une autre solution consiste à utiliser un engrais organo-minéral, qui combine l’apport de matière organique en plus d’un pouvoir fertilisant directement assimilable. La Magaline 3-2-6SK ou l’Amendine 3-2-7SK (bio) sont d’excellents engrais à mettre à la plantation. Les éléments sont mieux gardés dans le sol (moins de lessivage) et sont disponibles pour une reprise des plants optimisée.

Au printemps, un apport d’engrais soluble de type Basaplant Red 8-10-34 dans l’irrigation complètera parfaitement les besoins de la fraise.

2/ Former des buttes

La formation de buttes permet un meilleur drainage et un meilleur réchauffement des terres (gain en précocité). Les buttes de type « butte à asperges » conviennent parfaitement à la culture de fraises. Pensez à un espacement de 60cm entre les buttes. Les distances de plantations sont généralement de 30cm entre chaque plant.

3/ Mettre en place un paillage

La mise en place d’un paillage permet de limiter les adventices, de garder l’humidité au sol et évite aux fraises de toucher le sol. L’épaisseur du paillage doit être de 45-50 microns. Certains paillages sont déjà perforés !

4/ Mettre en place un système d’irrigation

Penser à bien arroser les plants par aspersion à la plantation. Le goutte à goutte type TTAPE pourra ensuite être utilisé. Certaines gaines sont plus résistantes que d’autres selon les risques de gibier et le type de sol (caillouteux, lourd).

5/ La plantation

Voici quelques conseils pour la plantation :

  •          Veiller à maintenir une bonne humidité dans la butte (irrigation par goutte-à-goutte). L’aspersion est importante pour rafraîchir les plants lorsque les températures sont élevées (pendant environ 3 semaines après plantation).
  •          Plantez à la bonne profondeur en veillant à ce que le collet soit au niveau du sol (tenir compte du tassement possible du terrain par l’arrosage)
  •          Tasser la terre autour du plant
  •          3 à 5 jours après plantation : repérer toutes les hétérogénéités de reprise (humidité, tassement)
  •          1 semaine après plantation, vérifier l’émission de radicelles blanches

Le plant est bien reparti une fois que l’on observe les racines du collet qui ont poussées (au bout d’un mois environ).

 

Nouveauté technique : le Revo-tunnel

Ce modèle polyvalent fait ses preuves pour la culture hors-sol et de pleine terre. Une nouveauté technique des Ets BARRE.

Contacter votre responsable de secteur pour plus d’informations.

Pour information, la société Serr’Innov sera fermée pour les congés d’été du lundi 14 aout au vendredi 25 aout.

 

L’équipe PEPIMAT.